Vous êtes ici

RQTH : La piqûre de rappel de la FNEM-FO

La fédération FO Energie et Mines (FNEM-FO), qui regroupe quelque 250 syndicats de salariés des Industries électriques et gazières (IEG)*, vient de diffuser sa dernière lettre d’information consacrée aux droits des travailleurs handicapés. Datée du 12 octobre 2015, elle y souligne l’importance pour les salariés concernés de faire reconnaître leur handicap au sein des entreprises de la branche IEG, avant de rappeler pourquoi et comment ils peuvent faire valoir leurs droits en la matière, via notamment la procédure de «reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH)». Laquelle procédure passe par la constitution d’un dossier auprès des commissions des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) dépendant des Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH).

«Tout salarié présentant une altération d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales ou psychiques peut prétendre à une RQTH», rappelle la fédération FO Énergie et Mines qui veille à ce que les salariés handicapés, et reconnus comme tels, bénéficient de la protection des dispositions négociées et signées dans le cadre des accords Handicap d’entreprise et/ou de branche dans le secteur des IEG. A cet égard, FO fait en sorte qu’on leur garantisse une égalité de traitement, en terme d’accès aux emplois et aux parcours professionnels au sein des entreprises tout en tenant compte des spécificités de chacun (rythmes adaptés à la pathologie), précise la lettre d’info.

Grâce à différents organismes, comme les MDPH ou l’AGEFIPH, la RQTH permet d’obtenir notamment des aides spécifiques à l’aménagement de postes de travail, à l’accessibilité des locaux, à la prise en charge du transport travail domicile privé, à l’accompagnement en matière de formation professionnelle mais également à une bonne prise en compte du déroulement de carrière afin d’éviter tout «préjudice de rémunération par rapport aux autres salariés». Autant de raisons pour lesquelles «les correspondants handicap locaux FO sont là pour accompagner les travailleurs handicapés dans les différentes démarches administratives et leur carrière professionnelle», indique enfin la fédération syndicale, pour qui «les travailleurs handicapés sont des salariés à part entière». Et doivent le rester.

 

*Le secteur Industries électriques et gazières (IEG) en chiffres

Au 31 décembre 2014, la branche IEG regroupait 158 entreprises, soit environ 146 000 salariés. A noter que 90% de ces salariés sont employés dans des entités issues des deux entreprises nationales historiques (EDF et GDF) tels que EDF SA, ERDF,  RTE, GDF SUEZ SA, GRDF etc. Les 10% restant, eux se répartissent dans les 144 régies, coopératives et autres entreprises de production/distribution de gaz ou d’électricité, dont les effectifs vont de 1 à 1 300 salariés.