Vous êtes ici

CIH du 25 octobre 2018

Quelques mesures intéressantes … mais combien d’autres attendues !

Le Comité Interministériel du Handicap, qui réunit les ministres sur la question du Handicap, a dévoilé un certain nombre de mesures, dont :

-      L’attribution à vie des principaux droits liés au handicap : afin d’éviter aux personnes d’avoir à justifier régulièrement leur handicap, des décrets seront publiés d’ici fin 2018 afin d’attribuer des droits à vie aux personnes dont le handicap n’est pas susceptible d’évoluer favorablement, tels que : l’allocation adulte handicapé (AAH) pour les personnes dont le taux d’incapacité est égal ou supérieur à 80%, la reconnaissance de qualité de travailleur handicapé (RQTH) et la carte mobilité inclusion (CMI). Pour FO cette annonce va dans le bon sens, mais ouvre des débats compliqués sur la notion de handicap non susceptible d’évoluer favorablement … les discussions sur le contenu du décret devront déboucher sur la prise en compte la plus protectrice possible de cette notion.

-      La garde d’enfants facilitée par un bonus inclusion handicap dans les crèches et la majoration du complément mode de garde pour les assistantes maternelles. 

-      L’attribution de l’allocation d’éducation de l’enfant en situation de handicap jusqu’aux 20 ans de l’enfant (18 ans actuellement). FO prend acte de ces mesures, destinées à simplifier sensiblement le parcours des parents.

-      La gratuité ou l’accès aux tarifs sociaux dans les transports publics pour les accompagnants de personnes handicapées. 

-      L’obligation d’ascenseur dans les immeubles collectifs neufs dès le 3étage. Enfin !

-      Un soutien renforcé aux nouvelles technologies au service de l’autonomie et de la communication des personnes. FO reste dubitative sur ce « soutien renforcé ».

 

Le gouvernement annonce également vouloir réduire les délais de réponse des MDPH (environ 4 mois), et renforcer l’équité de traitement des demandes par un nouveau système d’information commun mis en place depuis mai 2017, et dont le déploiement serait complet fin 2019 … FO attend depuis longtemps cette mise en cohérence, et revendique également une meilleure articulation entre les différents acteurs : MDPH, Pôle Emploi, Cap Emploi, Agefiph etc.

MAIS dans le même temps, le gouvernement ne répond pas aux questions qui continuent de fâcher :

-      quid de la désindexation de l’AAH, comme de l’ensemble des pensions et retraites, au moment où l’inflation repart ? (article 63 du PLF 2019)

-      quid du gel du plafond pour les allocataires AAH en couple ?

-      quid de la suppression programmée du Complément de ressources de l’AAH (179€ mensuels pour les personnes dans l’incapacité de travailler), au détriment des handicaps les plus sévères ? (article 83 du PLF 2019)

-      quid de la suppression de la prime d’activité pour certains pensionnés d’invalidité ?

-      quid de l’article de la loi ELAN qui prévoit de limiter le nombre de logements immédiatement accessibles dans la construction neuve ?

-      quid de la sécurisation des moyens des fonds dédiés à l’emploi (Agefiph et FIPHFP) ?

Force Ouvrière attend de réelles avancées sur tous ces sujets, pour qu’enfin aucune personne handicapée ne se trouve en-dessous du seuil de pauvreté !